De la vallée du feu à San Francisco

De la vallée du feu à San Francisco

Si la vallée du Feu se trouve en fait peu avant Las Vegas, c’est bien à la vallée de la Mort que l’on se rend ensuite. Je ne sais pas si c’est un message subliminal… Nous continuerons ensuite notre route jusqu’à San Francisco, sans oublier de passer par la forêt aux séquoias géants.

 

Découvrir la Vallée du Feu

 

vallée du feu en californie
Le paysage ne change guère, mais la couleur indique notre arrivée dans la Vallée du Feu !

Cette vallée doit son nom, non pas aux terribles incendies qui s’y produiraient, mais à la couleur de ses roches. Les chaînes montagneuses bloquent les précipitations, entraînant la formation de ce désert. La température est très chaude et peut atteindre facilement 45°C l’été, avec très peu d’humidité. La sensation est pesante, et heureusement que le bus a la climatisation ! Seuls quelques cactus peuvent pousser.

rochers dans la vallée du feu
La couleur des roches rappelle celle des hoodoos dans le Bryce Canyon…
paysage dans la vallée du feu en californie dans l'ouest américain
Quelques petites plantes arrivent à pousser…

Nous n’avons fait qu’un bref arrêt, mais il y a des circuits pour les randonneurs. Ils vous permettront de découvrir le parc et ses rochers qui ont parfois des formes caractéristiques. C’est le cas de l’Elephant rock, même si j’y vois plus un bras sortant de terre pour attraper une bouteille ! Lors de votre randonnée, ne ratez pas les pétroglyphes, des dessins préhistoriques gravés dans la roche.

Enfin, un petit bâtiment abrite un vivarium présentant la faune de la vallée.

california kingsnake dans le vivarium de la vallée du feu
Un « California Kingsnake ».
chuckwalla dans le vivarium de la vallée du feu
Je ne suis pas sûr, mais ce gros lézard serait un chuckwalla. Oui, ça existe !
Une tarentule dans le vivarium de la Vallée du Feu
Et pour finir, une petite tarentule !
température de la Vallée du Feu en Californie
Soit 44°C !

 

Visiter la Vallée de la Mort

paysage sur la vallée de la mort en californie
Alerte info : nous ne sommes pas sur la Lune !

Aride pour la même raison que la vallée du Feu, la Vallée de la Mort correspond à un rift. Un rift est un fossé d’effondrement à la suite de l’extension de l’écorce terrestre. Si la croûte terrestre s’amincit suffisamment, elle peut rompre et donner naissance à une dorsale océanique. Une dorsale océanique est l’endroit d’où sort le magma qui, en refroidissant, devient la lithosphère océanique. En d’autres termes, quand la croûte terrestre s’étend, elle s’amincit. Cela peut mener à la formation de dorsales océaniques. Les dorsales océaniques créent le sol au fond de l’océan. Les rifts sont des lieux de séismes et d’activité volcanique.

Et c’est ici qu’a été enregistrée la température la plus chaude jamais atteinte sur Terre. Ce jour là, la température aurait atteint 56.7°C ! Il y a de quoi brûler, même si ce n’est pas la Vallée du Feu… La Vallée de la Mort détient d’ailleurs d’autres records comme celui-ci : la température la plus basse de la journée a un jour atteint 42°C. Imaginez vous vivre dans un endroit pareil ! Sinon, pour la petite anecdote, c’est dans cette vallée que se trouve le point terrestre le plus bas (85.5 mètres en dessous du niveau de la mer) des États-Unis, situé à un peu plus de 100 km du point le plus haut (le mont Whitney, 4421 mètres).

Nous ne nous y sommes pas arrêtés très longtemps, mais je me souviens avoir vu un panneau explicatif sur comment la vallée s’est formée. Car oui, je ne vous ai pas tout dit : j’ai pensé que vous finiriez par en avoir un peu marre, de la géologie… Mais une dernière chose : savez-vous que c’est ici que l’on trouve des pierres mouvantes ? Elles laissent des traces sur le sol du lac asséché de Racetrack Playa…

collines dans la vallée de la mort en californie aux Etats-Unis

La Vallée de la Mort aux Etats-Unis
Vous voyez quand même des roches de différentes natures, non ?

Visiter le Sequoia National Park

 

Avant d’aller à San Francisco, nous sommes allés faire un petit tour en forêt. Bien banal me diriez-vous ? (en fait non, car vous avez lu le titre…) Eh bien, si c’est l’occasion pour certains de photographier quelques plaques d’immatriculation pour compléter la collection, c’est aussi (et surtout !) l’occasion de voir des séquoias géants. Le plus grand mesure 83 mètres de hauteur. C’est très impressionnant ! Mais comme des images valent mieux que des mots, voyez donc !

sequoia valley en californie

sequoia géant dans la sequoia valley aux états-unis
Ce conifère est quand même plus impressionnant qu’un pin des Landes !

tronc d'un sequoia géant dans la sequoia valley en californie

 

Dernière étape du voyage : la ville de San Francisco

San Francisco aux Etats-Unis

Petit historique des lieux

Ce sont les Espagnols qui colonisent en premier la région, en arrivant dans ce lieu déjà peuplé de tribus amérindiennes. La ville passera sous la souveraineté du Mexique à l’indépendance de celui-ci, puis est pris par les américains en 1846 lors de la guerre américano-mexicaine. Remarquons ce terme assez cocasse puisque le Mexique est en Amérique… La ville prend sont essor une année plus tard avec la découverte d’or en Californie. Elle accueille déjà des entreprises importantes comme Levi Strauss, la marque qui a créé les premiers jeans (on n’en est pas encore à la Silicon Valley !). En 1906, un séisme, qui provoque un immense incendie, détruit la ville.

La ville est reconstruite notamment grâce à l’arrivée de migrants qui fournissent une main d’œuvre bienvenue. Durant la guerre, la ville sert de point de départ pour les soldats partant au front contre le Japon. Elle deviendra ensuite progressivement la ville où s’installent les entreprise de la tech et devient connue notamment grâce à la Silicon Valley. C’est aussi une ville à la pointe en ce qui concerne les droits des minorités, de par les nombreux migrants qui s’y sont établis. Elle est également en avance dans le domaine de la transition écologique.

Que visiter à San Francisco ?

Ce que j’y ai vu

Alors que nous étions habitués au soleil, à la grande chaleur et au désert, San Francisco est une ville embrumée et à la température plus clémente. Nous avons commencé par visiter le pont du Golden Gate, qui est emblématique de la ville avec sa couleur orange et sa taille immense. Construit lors des politiques de grands travaux menées à la suite de la crise de 1929, il permet de désenclaver la ville. En effet, elle se situe dans une baie et les liaisons se faisaient par bateaux, souvent saturés. En admirant sa taille (2737 mètres de longueur, 230 mètres de hauteur), on ne peut que rester songeur face à toutes les difficultés techniques qu’a dû nécessiter sa construction ! Espérons qu’il continuera à résister aux nombreux séismes que connait la région.

pont Golden Gate à San Francisco aux Etats-Unis
On ne le présente plus : le pont Golden Gate de San Francisco !

Nous sommes ensuite allés à Fisherman’s wharf, un quartier du coté de l’océan où nous avons pu voir quelques lions de mers. Affalés comme ça, ils semblent d’une indifférence la plus totale à ce qui se passe autour d’eux. Enfin, nous nous sommes promenés dans le quartier Alamo Square, connu pour ses maisons victoriennes colorées.

lions de mer au Fisherman Wharf à San Francisco
Ils sont gentils, ils n’occupent que l’un des pontons et laissent les autres libres !
maisons victoriennes à San Francisco
Des maisons victoriennes…
Maisons victoriennes dans le quartier Haight Ashbury de San Francisco
D’autres maisons victoriennes, dans le quartier Haight Ashbury ???
maison bleue à san francisco
Ce n’est pas la maison bleue de la chanson, mais elle est assez originale…
hôtel de ville de San Francisco
J’ai donné un effet artistique à la photo pour que le bâtiment soit incliné, comme la tour de Pise !

Visiter des quartiers de San Francisco

En plus des deux déjà cités, vous pouvez visiter Chinatown et Japantown. Le premier est le plus grand quartier chinois hors d’Asie. Deux avis contradictoires peuvent s’affronter :

1 – ceux qui ne sont pas aux États-Unis pour visiter la Chine

2 – ceux qui aimeraient entrer dans une ville chinoise en ayant de l’air respirable !

chinatown de san francisco aux états-unis
Une route du chinatown de San Francisco

La ville de San Francisco a aussi plusieurs parcs permettant de voir un peu de nature, bien que ce ne soit clairement pas la ville la plus urbanisée des États-Unis !

Lors de votre visite, vous pouvez utiliser un Cable Car. C’est un petit tramway (je dirais même un wagon) tiré par un câble qui permet de franchir certaines côtes de la ville. Ils sont maintenant surtout utilisés par les touristes. Le Cable Car Museum présente d’ailleurs l’histoire de ce moyen de transport.

cable car de San francisco
Le cable car est plus proche d’une voiture sur voie ferrée que d’un vrai train !

Visiter la prison d’Alcatraz

Située sur l’île du même nom, cette prison a fermé ses portes en 1963. Même si sa situation géographique est un atout pour empêcher l’évasion des prisonniers, les frais de gestion pour l’approvisionnement en eau et nourriture ainsi que la détérioration des bâtiments causée par l’eau de mer entraîne l’abandon de cette prison. Plusieurs projets sont alors proposés pour la remplacer, tels que la construction d’une statue de la Liberté de l’ouest ou d’un monument pour les Nations Unies.

Finalement, il est maintenant possible de la visiter, mais aussi de profiter de la vue sur la ville et de la faune ornithologique de l’île. En pleine saison, organisez votre visite un peu en avance.

Visiter deux cathédrales

Ces deux cathédrales sont la Grace Cathedral, dont l’architecture a été inspirée par Notre-Dame de Paris et la cathédrale Sainte-Marie de l’Assomption. Cette dernière a une architecture plutôt inhabituelle !

Visiter le Palace of Fine Arts

Construit à l’occasion de l’exposition universelle de 1915, il vous permettra de contempler une architecture inspirée de celle de la Grèce antique. Situé dans un parc, ce monument semble surgir de l’herbe avoisinante, sans pour autant troubler les lieux. Une belle petite promenade au calme en perspective !

panorama sur san francisco
Le soleil fût en grève pendant les deux dernières journées à San Francisco !

Le mot de la fin

 

La dernière partie de ce voyage est impressionnante à plus d’un titre. Les conditions climatiques dans la Vallée du Feu et la Vallée de la Mort rendent ces lieux d’une inhospitalité rare. La Sequoia Valley quant à elle, semble prendre un malin plaisir à nous rappeler à quel point nous ne sommes finalement que de petits êtres vivants peuplant la Terre. Surtout quand on mesure 1m68 !

San-Francisco est en quelque sorte une curieuse manière de terminer le voyage, car contrastant avec tout ce qui a été vu plus tôt. Son climat tempéré nous libère de la chaleur insoutenable du désert que nous avons traversé pendant plus de deux semaines. L’engagement de la ville pour la cause du changement climatique semble nous montrer qu’une autre voie est possible. Un tel contraste avec le reste du voyage ne fait que le rendre plus riche et nous fait rêver de le compléter par un deuxième voyage, pourquoi pas la côte Est cette fois-ci ?

Qu’avez-vous pensé de ces trois articles sur les Etats-Unis ?

dessin carte du maroc, voyageur et outarde

L’histoire du Maroc

Avant de partir en voyage pour visiter le Maroc, intéressons-nous à son histoire. Dans cet article, j’essaierai donc de faire un résumé des milliers d’années qui ont vu de nombreuses dynasties se succéder pour faire du Maroc ce qu’il est aujourd’hui.   Des débuts de l’Antiquité à la conquête musulmane   C’est vers -2000 ans que les Berbères, issus de différents peuples nomades, s’installent au Maroc. Un millénaire plus tard, ils sont rejoints par des Phéniciens, puis par les Carthaginois,…

Lire la suite Lire la suite

Étendard des musée de Bordeaux

Les musées de Bordeaux

Comme l’article sur Bordeaux se faisait long, je présente un article à part pour visiter les musées de Bordeaux. Comme toute métropole, la ville dispose de plusieurs musées. Certains sont historiques et vous aideront à mieux appréhender l’histoire de la ville. D’autres sont des musées d’arts comme il y en a dans plusieurs autres villes. Quoi qu’il en soit, vous trouverez celui qui vous convient.   Découvrir Bordeaux et son histoire   Le Musée d’Aquitaine   Le musée d’Aquitaine, qui…

Lire la suite Lire la suite

vue sur les quais des bordeaux et la basilique saint-michel

Un parcours pour visiter Bordeaux

Le nom de Bordeaux évoque bien entendu ses célèbres vins dont la renommée a fait le tour du monde. Capitale de la région Nouvelle-Aquitaine, elle dispose de nombreux autres atouts, notamment architecturaux avec ses nombreuses places et rues entourées de façades remarquables. La localisation de la ville est également un point appréciable, puisqu’elle ne se situe pas très loin de la Dordogne avec la vallée de la Vézère, de La Rochelle ou Saintes, de l’océan Atlantique ou encore des montagnes…

Lire la suite Lire la suite

2 thoughts on “De la vallée du feu à San Francisco

  1. Ah mince alors je croyais que c’était la maison bleue de la chanson !!!
    Merci pour la découverte de ce beau voyage… Je vais l’inscrire sur ma liste des voyages à faire 😉

    1. Et non, pas de chance ! Je crois que je l’avais mais je ne l’ai pas retrouvée… J’ai regardé sur internet et elle ne ressemblait pas vraiment à cette maison, à part la couleur. :/

      L’ouest américain du nord au sud après le Canada !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *