Passage à Bandung : les vacances comme un Jakartanais

Passage à Bandung : les vacances comme un Jakartanais

Bandung ne serait pas une ville dans laquelle je me serais arrêté si je n’avais pas une amie habitant en périphérie de la ville. Néanmoins, voyons ce qu’on peut visiter à Bandung.

Petite présentation

Bandung est la quatrième ville la plus peuplée d’Indonésie et est située en pays soundanais, une ethnie vivant à l’ouest de l’île de Java. C’est le lieu de villégiature des jakartanais qui souhaitent quitter l’agitation de la capitale le temps d’un week-end. Mais la ville est plus connue pour avoir accueillie la conférence de Bandung en 1955.

Qu’est-ce que la conférence de Bandung se demandent peut-être certains ? On l’appelle aussi la « conférence des pays non-alignés ». Ce sont 29 chefs d’Etats, d’Indonésie, de Chine, du Japon, d’Inde, d’Egypte, du Vietnam et d’autres pays africains, moyen-orientaux et asiatiques, pour certains nouvellement indépendant, qui se réunirent et affirmèrent leur non appartenance à l’un des deux blocs opposés durant la Guerre Froide. Néanmoins, cela n’empêchera pas des massacres de milliers de communistes (ou présupposés comme tels) en quelques mois en Indonésie, notamment à Surabaya. Ce qui vaudra au nouveau président Soeharto plus de sympathie américaine.

Arrêtons là ce passage historique, qui continue avec un développement en demie-teinte. Amélioration de l’économie accompagnée d’une corruption et d’un enrichissement personnel du dirigeant. Ainsi, l’Indonésie est maintenant une démocratie nouvelle dont le taux de participation aux élections a de quoi faire pâlir.

Concentrons nous maintenant sur le tourisme ! Que voir à Bandung ?

 

La Villa Isola

 

Villa Isola à Bandung
« Mais qu’est-ce que c’est que ce truc ? » a été ma première réaction

 

J’ai eu la chance de découvrir cela avec l’un de mes correspondants à Bandung qui a fait des études de tourisme. C’est une maison de style art déco construite en 1933. Un fait assez marrant : c’est là bas que j’ai découvert l’art déco, alors qu’il y en a à Bordeaux !  Son propriétaire est décédé peu après sa construction. La maison est devenue un hôtel puis un bâtiment administratif quand les japonnais ont occupé l’île pendant la Seconde Guerre Mondiale. Maintenant, c’est un bâtiment en lien avec l’université de Bandung. Il y avait un grand jardin mais je n’ai vu qu’un petit square. En se plaçant dos à la face principale de la bâtisse, on a une bonne vue sur la ville.

 

Le bâtiment de la Conférence de Bandung

 

C’est maintenant un musée dédié… à la Conférence de Bandung ! Il est ainsi possible d’avoir quelques informations sur cette conférence et de rentrer dans la salle où la conférence a eu lieu. Il y a les drapeaux, arriverez-vous à reconnaître tous les pays ?

Salle où la conférence de Bandung s'est déroulée. Il y a plein de drapaux à l'arrière de l'estrade
Bon courage pour établir la liste des pays !

Entrée : gratuite !

Non loin de là, il y a la grande mosquée de Bandung. L’herbe du terrain du devant alterne entre le vert foncé et le vert clair et elle est assez imposante.

La grande mosquée de Bandung
Vous verrez, il y a beaucoup de grandes mosquées en Indonésie

 

De l’autre coté de la mosquée, par rapport au bâtiment de la Conférence, vous trouverez le Paris de Java. C’est une rue où il y avait beaucoup de français à l’époque coloniale. Maintenant, on y trouve plein de magasins. Parfait si vous voulez ramener des souvenirs ! La route en elle-même est assez sympa, mais il faut quand même bien chercher la Tour Eiffel !

Une route qui est censée être le Paris de Java à Bandung
Je n’ai pas mis la photo avec la tour Eiffel, ce serait trop simple voyons !

Un peu de musique traditionnelle indonésienne

 

Tout se passe à Saung Angklung Udjo, lieu dédié à la culture soundanaise (Java Ouest) et situé au nord-est de Bandung. Le lieu a été classé dans le Patrimoine mondial culturel par l’UNESCO. Il est possible d’assister à un spectacle de marionnettes, de musique d’angklung (instrument traditionnel) et de danse. Le spectacle est organisé par l’école de musique et c’est un spectacle plutôt touristique. Si vous voyez à quoi ressemble l’instrument (c’est celui tout à droite de l’image, et un deuxième juste devant le truc avec plusieurs couleurs), on peut voir qu’il est composé de plusieurs sous-parties. Chaque sous-partie permet de jouer une note. Ainsi, nous avons tous une sous-partie de l’angklung et nous jouons notre note en suivant les signes d’un maître en la matière.

La scène du spectacle de musique traditionnelle
Petite photo de la scène avec l’Angklung en arrière-plan

 

Partie unitaire de l'Angklung, instrument de musique traditionnelle indonésienne (javanaise, sundanaise)
Partie unitaire de l’Angklung

C’est assez sympa et je n’aurais pas eu l’occasion d’en faire ailleurs. J’ai fait une petite vidéo avec mon appareil-photo, voici ce qu’on y entend.

Dernière information utile : l’entrée coûte 125.000 IDR si je me souviens bien.

 

Que voir d’autre à Bandung ?

 

Vous pouvez aller voir la mairie de la ville, le Gedung Sate… Ce dernier est le bâtiment Satay, du nom d’un plat traditionnel indonésien : de bonnes brochettes ! Ce bâtiment est de style néoclassique et incorpore des éléments indonésiens. Si vous avez un peu plus de temps, vous pouvez aller au Tangkuban Perahu, un volcan au nord de la ville. Évitez le week-end, durant lequel les Jakartanais affluent pour sortir un peu de la ville. Je n’y suis pas allé donc je n’ai pas de photographies pour vous !

Vous pouvez également aller voir le Kawah Putih, l’un des deux cratères du volcan Patuha, à 50 km au sud de Bandung. Un lac d’acide bleu turquoise se trouve dans ce cratère dont les roches sont de couleur blanche (putih !). Ainsi, ce site fait penser au Kawah Ijen. Cependant, il est beaucoup moins connu des touristes étrangers et il n’y a plus d’exploitation de soufre. Il est très bien indiqué et il n’est pas difficile de s’y rendre.

A vrai dire, je n’ai pas fait que ça. J’ai fait connaissance avec Western Union, ce qui m’a permis de remporter un fabuleux prix : une tasse orange, sur laquelle est inscrit « kantor pos » (bureau de poste). C’est le résultat d’un apprentissage assidu du langage soundanais qui a fait sensation auprès des employées de l’accueil. Bon, j’exagère un peu. Je leur ai juste dit « bonjour » et ça les a bien fait rigoler. Ensuite, nous sommes allés au cinéma et j’ai affronté ma pote au badminton. Mais vous n’avez pas envie de me voir me faire prendre une raclée au badminton ?!

Comment ça, « si » ? :'(

Durant mon séjour de trois nuits, j’ai dormi dans un hôtel à Cimahi. Pour 28€ les trois nuits, j’avais la climatisation et l’eau chaude. C’était donc un très bon rapport qualité prix. Par contre, c’est à 3-4 km de Bandung. Cela peut paraître raisonnable, mais pas avec le niveau d’embouteillage qui peut être atteint !

 

Petit mot de la fin

 

Voilà, si je devais conclure rapidement, je vous dirai que Bandung est assez intéressante. Mais vous pourriez l’éviter, surtout si vous faîtes un voyage assez court ou si vous ne restez pas qu’à Java. Si vous y passez, dîtes moi si vous reconnaissez des choses de Paris !

entrée des gorges du Todra

Se perdre dans les magnifiques vallées du Dadès et du Todra

Après les nombreuses kasbahs de l’article précédent, nous continuons notre visite de la vallée des mille kasbahs en découvrant cette fois deux éléments naturels : les gorges du Dadès et les gorges du Todra. Bien sûr, nous verrons aussi des kasbahs et nous nous intéresserons à l’environnement dans lequel ces deux merveilles de la nature se trouvent : palmeraie, montagne, ainsi qu’à la vie des habitants dans ces lieux. J’avais initialement prévu de parler de la vallée du Dadès dans…

Lire la suite Lire la suite

la kasbah amridil

Dans les montagnes sur la route des mille kasbahs

A partir de Ouarzazate et jusqu’à Er Rachidia en passant par la vallée du Dadès et la vallée du Todra, nous entrons dans ce qui est communément appelé la « route des mille kasbahs ». Nous allons donc nous lancer dans la découverte des kasbahs, ces constructions typiques du sud marocain. A Rabat, la kasbah des Oudayas était un quartier de plusieurs habitations, entouré d’un mur d’enceinte. Dans le sud marocain, une kasbah est un bâtiment, le plus souvent carré avec une…

Lire la suite Lire la suite

ksar d'aït ben haddou au lever du soleil

Voyage de Télouet à Ouarzazate : les kasbahs font leur cinéma

En quittant Marrakech, je me lance sur la route des mille kasbahs. La destination la plus évidente, à l’est, c’est Ouarzazate. Mais avant, un arrêt s’impose à Aït Ben Haddou et j’ajoute également un arrêt à Télouet. Le point commun entre tous ces lieux ? On y trouve des kasbahs, ces célèbres grandes maisons fortifiées du sud marocain. Ce ne sont que les premières, mais pas les moindres ! Entre la magnificence un peu perdue de la kasbah de Télouet, le village…

Lire la suite Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.