Visiter Provins en un après-midi

Visiter Provins en un après-midi

Depuis Melun, je suis parti prendre une journée de vacances en direction de Sens. Après y avoir vu la cathédrale, je suis allé visiter Provins. Provins est une ville d’allure médiévale à 50 km de Melun. Cela fait plusieurs années que je veux m’y rendre lors de la fête médiévale. Cependant, je ne suis jamais dans la région quand elle a lieu. Alors quand mon père m’a demandé si je ne voulais pas aller visiter une ville lors d’une journée de mes vacances, j’ai tout de suite pensé à Provins.

L’histoire de Provins

Un développement de Provins au Moyen-Age grâce aux foires de Champagne

Dès l’Antiquité, Provins se trouve au carrefour de deux axes régionaux entre Soissons et Troyes ainsi que la route vers Sens. Une première place forte est construite à cette époque.

En 485, Clovis s’empare de la ville après sa victoire à la bataille de Soissons. Provins devient une ville importante, frappant sa propre monnaie. Elle devient la troisième ville de France après Paris et Rouen. L’emplacement de Provins, au carrefour des routes commerciales entre la Méditerranée et l’Europe du Nord, entre l’Aquitaine et l’est de l’Europe, lui garantit un rayonnement important. Cette influence, elle va la gagner notamment grâce aux foires de Champagne.

Les comtes de Champagne organisent en effet plusieurs foires dans les zones qu’ils contrôlent. En assurant la protection des marchands et de leurs biens, et en instaurant une politique fiscale avantageuse, ils attirent les marchands de toute l’Europe.

Le déclin de la ville à la fin du Moyen-Age

A la fin du XIIIe siècle, le roi Philippe le Bel se rend à plusieurs reprises à Provins. Marié à la comtesse et héritière de Champagne, Jeanne de Navarre, cette riche province tombe à point nommé face au conflit dynastique qui l’oppose aux anglais. En effet, au XIIIe siècle, français et anglais sont déjà en guerre. Après le conflit dynastique entre Capétiens et Plantagenêt, de 1159 à 1259, dans ce que certains historiens appellent la Première Guerre de Cent Ans, débutent de nouveaux conflits. La guerre de Guyenne oppose les royaumes de France et d’Angleterre pour la possession de cette région.

Les levées d’impôts sont ruineuses pour les habitants de la ville. Cela accroit le déclin de la ville, commencé par l’apparition de nouvelles routes de commerce dans le pays. Quoique moins rapides, les voies commerciales maritimes présentent l’avantage non-négligeable d’éviter aux marchands le passage en zones de guerre. En effet, la région devient plus instable à la fin du XIIIe siècle, et les choses ne vont pas en s’arrangeant avec le commencement de la Guerre de Cent Ans.

A la fin de cette guerre, Louis XI conserve certains des privilèges de la ville afin qu’elle puisse attirer des marchands étrangers. Lors des guerres de Religions, le soutien de Provins à la Ligue catholique, une organisation s’étant donné pour mission de défendre le catholicisme contre le protestantisme, lui vaut une lourde amende. Néanmoins, les foires de la ville de Provins ont toujours lieu au XVIIe siècle.

Depuis 2001, la cité médiévale de Provins est classée Patrimoine Mondial de l’Unesco en tant qu’unique témoin d’une cité marchande des Foires de Champagne des XIIe et XIIIe siècles

Visiter Provins

En venant de l’ouest, on arrive devant un parking qui précède l’Office du Tourisme. De là, il est possible de suivre un parcours dans la ville médiévale. Un ticket à 15€ donne accès aux cinq monuments payants de la ville, ainsi qu’aux souterrains.

De la porte Saint-Jean à la Grange aux dîmes

porte Saint-Jean
En avançant sous cette porte, on voyage plusieurs siècle en arrière.

La porte Saint-Jean menait à la route vers Paris. En passant entre les deux tours en amande assurant sa défense, nous entrons dans le vieux Provins. Dès maintenant, il faut observer les devantures des maisons qui bordent la route. En imaginant l’animation qui pouvait régner là, on se retrouve des siècles en arrière. Certaines maisons semblent effectivement très anciennes, et c’est le cas de la Grange aux dîmes, qui se trouve sur la gauche en avançant d’une centaine de mètres.

Bâtie au XIIIe siècle, elle hébergeait des marchands toulousains venant pour les foires de Champagne. Son nom provient cependant du XVIIe siècle, lorsqu’elle était utilisée pour entreposer la dîme. A l’intérieur, une exposition présente les différents métiers présents lors des foires de Provins au Moyen-Age, grâce à des mannequins et des audio-guides plongeant le visiteur à cette époque. A l’aide de dialogues entre personnages, le visiteur communique avec l’artisan, le marchand ou le banquier qui présente son métier.

De la place du Châtel à la Collégiale Saint-Quiriace

En tournant à droite après la Grange aux dîmes, nous ne tardons pas à arriver sur la place du Châtel. C’est ici que les édits comtaux étaient proclamés. On y voit la Croix des Changes et un ancien puit.

place du châtel
Vous aurez de nombreuses occasions de voir cette place durant le parcours, et cela commence sur le blog !

En continuant sur la rue de l’Ormerie puis la rue de la Pie, nous arrivons à la Tour César.

Tour César à Provins
On voit bien les anciens créneaux !

Donjon octogonal à tour carrée, la Tour César a été bâtie sur une motte artificielle. Elle symbolisait la puissance des comtes de Champagne et leur emprise sur la région. Son architecture évolua au cours du temps : les anglais bâtirent la muraille entourant la tour en 1432, tandis que les toitures datent de 1554 pour celle du donjon, et du XVII-XVIIIe siècle pour les poivrières (le toit à forme conique présent sur certaines tours).

Son nom de « Tour César » vient du XVIIe siècle, mais veut donner à la tour une origine antique, et l’associer à la puissance de César. En plus, ça sonnait mieux que « Grosse Tour », quand même !

La Collégiale Saint-Quiriace se trouve à quelques dizaines de mètres de la Tour César.

collégiale saint-quiriace
Photo prise depuis la Tour César. On peut voir la place qu’était sensée occuper la collégiale.

Bâtie dans la première moitié de XIe siècle, elle est reconstruite en 1160 pour l’agrandir. Elle ne sera cependant jamais achevée. Ce n’est qu’au XVIe siècle que l’on élève un mur pour clore la nef ! La coupole date du XVIIe siècle, après l’incendie survenu en 1662.

Du musée de Provins et du Provinois à la porte de Jouy

En revenant sur la place du Châtel, le musée de Provins et du Provinois se trouve rapidement sur la gauche, dans la Maison Romane, qui date du XIIe siècle. Ce musée présente de nombreux objets historiques venant du Provinois.

Depuis la place du Châtel, la rue Saint-Thibault mène à d’autres monuments historiques tels que le prieuré Saint-Ayout. Je ne suis pas allé jusque-là, et j’ai raté le point de vue sur le Couvent des Cordelières. Il se trouve sur la gauche, non loin de la place. Je pensais pourtant qu’on était passé devant.

En revenant sur la place, la rue de Jouy passe devant le Caveau du Saint-Esprit, un ancien hôpital qui accueillait les pauvres et les pélerins. Un incendie a malheureusement détruit l’édifice au XVIIe siècle. La salle basse voûtée sert maintenant de salle de réception. On ne peut donc pas la visiter.

maisons à colombage à provins
Photo prise dans la rue de Jouy, dans la partie proche de la place du Châtel.

Au bout de la rue, on sort de la vieille ville de Provins par la porte de Jouy, sûrement la plus plaisante de la ville. Le retour au point de départ peut se faire sur le chemin de ronde ou en longeant les remparts d’en bas.

porte de jouy
remparts de Provins
L’importance de la ville lui imposait de se doter d’imposants remparts.
remparts de provins
Les remparts étaient en restauration lors de mon passage en octobre 2020.

Parmi les 22 tours, on observe des formes différentes. La construction des remparts s’étend du XIe au XIIIe siècle. La construction des portes est plus récentes : elles datent du XIVe siècle.

Que faire d’autre à Provins ?

N’étant restée qu’une partie de l’après-midi, j’ai effectué le plus petit des trois tours proposés par l’Office du Tourisme. Tout de même, pouvais-je ne pas faire le parcours de Thibaud ? Il permet néanmoins de voir les principaux sites de la ville.

Visiter les souterrains de Provins

Tarif : 4.50€ pour les adultes et 3€ pour les enfants de 4 à 12 ans.

Il est possible de visiter les souterrains de Provins avec un guide. Servant d’abord de carrière, ils ont aussi servi à combler les marais de la ville basse, à entreposer les marchandises des marchands durant les foires… Pensez à réserver la visite à l’Office du Tourisme avant de vous lancer dans la visite de la ville.

Quelques hôtels de Provins

Quelques hôtels de la ville datent du Moyen-Age : l’hôtel du Vauluisant (XIIIe siècle) et l’hostellerie de la Croix d’Or (deuxième moitié du XIIIe siècle) qui est maintenant un restaurant. Les chambres d’hôtes de luxe La Demeure des Vieux Bains, était l’emplacement au XIIIe siècle des bains publics.

Des églises à Provins

L’église Saint-Ayoul de Provins est une église gothique dont la construction a débuté au XIe siècle. Les premières foires de Provins se déroulaient sur le parvis de cette église.

La construction de l’église Sainte-Croix débuta quant à elle au XIIe siècle. Son nom fut tout trouvé lorsque Thibaud IV de Champagne rapporte de Jérusalem ce qu’il présente comme étant un morceau de la Vraie Croix. L’assèchement du marais sur lequel l’église a été érigée rend obsolète ses fondations en bois. L’église s’enfonce donc dans le sol à cause de la désagrégation de ces fondations.

La chapelle Comtale est bâtie dans la deuxième moitié du XIIe siècle. Elle est intégrée au palais des Comtes de Champagne. Aujourd’hui, elle se trouve dans le lycée Thibaut-de-Champagne.

Des événements culturels

De nombreux événements se tiennent en ville tout au long de l’année. Les Médiévales, fête médiévale avec des animations, étaient l’événement auquel je voulais assister en allant à Provins. Finalement, j’y suis allé à un autre moment. Il y a aussi des spectacles de fauconnerie, des spectacles de chevalerie devant les remparts. La fête de la moisson se déroule de dernier dimanche du mois d’août dans les rues de la ville.

On trouve également à Provins un Salon du Livre et un Prix national du livre médiéval.

Petit mot de la fin

Provins est un lieu incontournable pour quiconque est intéressé par l’histoire médiévale. Bien que ne possédant pas de château fort, elle permet au contraire de découvrir d’autres facettes de cette période. Les nombreux événements qui s’y tiennent permettront d’y revenir, ou de profiter d’événements un peu plus « exclusifs » que les parcours habituellement proposés aux touristes (voir partie juste au-dessus).

Je compte y retourner prochainement afin de compléter ma visite, sûrement durant les Médiévales. Je reviendrai compléter cet article !

mosquée de midelt

Découvrir Midelt au Maroc

Midelt est une ville à 90 km au sud-ouest de Missour que j’ai visitée peu avant le confinement. Située sur la route vers le sud marocain, il y a quelques sites à visiter. Ainsi, j’ai préféré faire un article à part afin de ne pas trop alourdir l’article sur Missour. Cela permet aussi d’avoir un article supplémentaire, plus court que d’habitude.   Eléments de contexte   Présentation de la ville de Midelt Midelt est une ville d’environ 50 000 habitants…

Lire la suite Lire la suite

entrée des gorges du Todra

Se perdre dans les magnifiques vallées du Dadès et du Todra

Après les nombreuses kasbahs de l’article précédent, nous continuons notre visite de la vallée des mille kasbahs en découvrant cette fois deux éléments naturels : les gorges du Dadès et les gorges du Todra. Bien sûr, nous verrons aussi des kasbahs et nous nous intéresserons à l’environnement dans lequel ces deux merveilles de la nature se trouvent : palmeraie, montagne, ainsi qu’à la vie des habitants dans ces lieux. J’avais initialement prévu de parler de la vallée du Dadès dans…

Lire la suite Lire la suite

Eglise Notre-Dame de bonne santé à Medan

Le début avec Medan à Sumatra

La première ville de mon voyage a été Medan, à Sumatra Nord. J’y étais pour deux raisons principales : aller voir les ourang-outans à Bukit Lawang et aller voir le lac Toba. Mais il y a quelques endroits sympathiques à voir à Medan et je propose de vous en parler avant que l’on parte dans la jungle !   L’arrivée à Medan Tout d’abord, il faut préciser qu’à l’arrivée à Jakarta, une employée de l’aéroport (ou peut-être de la compagnie…

Lire la suite Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *