De Los Angeles à la Monument Valley

De Los Angeles à la Monument Valley

Avant de commencer le récit de ce voyage dans l’ouest américain, avec Los Angeles, la route 66 et la Monument Valley, je souhaiterais apporter quelques précisions. Celui-ci ayant eu lieu en 2013, cela a deux effets majeurs sur l’organisation de cette série d’articles :

  • Il n’y aura pas forcément beaucoup d’anecdotes à raconter puisque je ne me rappelle plus des détails du voyage. Cette série d’articles a pour vocation à donner un aperçu de ce que j’ai vu pendant le voyage.
  • Les articles ne présentent pas forcément les éléments dans l’ordre. Même si j’ai essayé de respecter cet ordre, cet article contient des éléments qui ont sûrement été vus après Las Vegas. J’ai changé l’ordre pour équilibrer la longueur des différents articles (et aussi car je ne m’en rappelle plus !).

 

La ville de Los Angeles

 

L’arrivée en ville et les premières impressions

Précisons quand même que la deuxième saison de Game of Thrones faisait partie des films qu’il était possible de voir dans l’avion. Cela a rendu les un peu plus de 11 heures de vol supportables. La descente vers l’aéroport dure quelques temps et permet de voir l’immensité de Los Angeles, dont les maisons pavillonnaires s’étalent à perte de vue. En sortant de l’aéroport, tout le monde monte dans le bus et nous nous rendons au premier hôtel du voyage. Car oui, c’était un voyage organisé. Et la première destination de ce voyage, pour laquelle on a quartier libre sera… La plage ! Ah oui, je précise, je voyageais avec ma famille.

Plage à Los Angeles en Californie
Du sable, l’océan, ça ne change pas trop des vacances dans les Landes…

En parlant de plage, il y a quand même la Venice Beach qui est à voir, la Venise de l’Amérique. Après ce rapide passage à la plage, nous dégustons un grand milk-shake. Concernant la nourriture, tout est plus grand, mais on aura l’occasion d’en reparler !

Visiter Los Angeles

Cette ville de 4 millions d’habitants (18.5 millions dans l’aire urbaine !) est surtout connue grâce à Hollywood, dont le nom orne le mont Lee. Ces lettres étaient d’ailleurs installées temporairement. Menacées par l’expansion immobilière, le terrain a été racheté par une association qui les a ainsi sauvées ! Nous ne nous sommes pas approchés, et de toute façon ça n’a rien d’extraordinaire.

panneaux hollywood los angeles
De loin et dans les nuages…

Nous sommes plutôt allés au Walk of Fame. Ce trottoir est gravé de nombreuses étoiles dans lesquelles figurent le nom d’acteurs, de chanteurs et de groupes musicaux. Mais il y a aussi des personnages de Disney comme Mickey Mouse !

Le passage à Beverly Hills est quant à lui l’occasion de voir quelques maisons de stars du cinéma. Ça fait rêver… Cela rappelle ce que j’observais en arrivant : Los Angeles est très différente de New York, puisque ce ne sont pas ses grattes-ciels que l’on garde en mémoire. Et pour rester sur des questions d’architecture urbaine, voyez plutôt cet immeuble, qui est le Walt Disney Concert Hall. Il n’est pas réservé aux musiciens qui voudraient y jouer l’une des nombreuses chansons des dessins-animés de notre enfance.

Walt Disney Concert Hall à Los Angeles
Vous connaissez l’histoire de l’architecte bourré ?

En parlant de Walt Disney, il y a un parc Disneyland proche de la ville, et il serait, parait-il, vraiment géant ! Bon, nous n’y sommes pas allés et je n’y serais pas allé non plus si j’étais venu par moi même. Et oui, je préfère partir à l’aventure hors de ces grandes villes ou au moins découvrir l’histoire. Cependant, ce parc a été conçu par Walt Disney lui-même, si vous voulez vous dire que vous faîtes une visite historique…

Enfin, vous pouvez vous rendre au Griffith Park sur le versant sud du mont Lee pour avoir un beau panorama sur la ville mais aussi pour admirer les étoiles pendant la nuit. Bon et voir les lettres de Los Angeles de plus près !

entrée de china town de los angeles
Peut-être une entrée du China Town de Los Angeles ?

Partir sur la route 66

Ouf, enfin !!! Et contrairement à Madagascar, le départ à l’aventure ne se fait pas en taxi-brousse mais en bus qui ne risque pas de connaître je ne sais quel problème technique. Enfin, espérons car on se retrouve vite au milieu de rien !

Vous avez sûrement en tête les paysages de western ? Et bien, la route 66, c’est ça sur des centaines de kilomètres. Des kilomètres sur lesquels on voit défiler des paysages désertiques et des petits buissons herbacés. Il y a même ces espèces de boules d’herbes qui roulent sous le vent comme dans Lucky Luke ! Mais si, souvenez vous, au début des épisodes ! C’est ici qu’on se rend compte de l’immensité de l’ouest des États-Unis. On passe des heures de trajets et à chaque fois que je regarde la fenêtre, je vois toujours le même paysage.

Paysage sur la route 66
Une petite photo avant d’aller jouer aux cartes.

Si la route 66 est le rêve des motards, on peut aussi voir de belles voitures assez anciennes. Peut-être que comme eux, vous déciderez de vous lancer dans un road trip pour parcourir les 3665 km qui séparent Santa Monica et Chicago. En Californie, vous pourrez passer au Bagdad Café qui fût le principal décor du film du même nom. C’est assez déconcertant de tomber sur ce café isolé en plein milieu du désert. Et pour ajouter à cette ambiance : il y a un village fantôme à cinq kilomètres de là. Je ne sais pas s’il y a des fantômes, mais en tout cas, il n’y a plus d’habitants. Ils sont tous partis à la suite de l’épuisement de ressources de la mine non loin de là.

Quelques voitures en images :

voiture de police sur la route 66 en arizona

voiture marshall sur la route 66 aux Etats-Unis

Voiture sur la route 66 aux Etats-Unis

Voiture patriot sur la route 66 aux Etats-Unis

Magasin sur la route 66 aux Etats-Unis
Le magasin coloré devant lequel les voitures se trouvent

Magasin de souvenirs sur la route 66

Squelette dans une voiture sur la route 66
Mangez, buvez, dormez pour ne pas finir comme lui !

Et le fameux Bagdad café :

Bagdad café sur la route 66 aux Etats-Unis

Sinon, on peut croiser des petits volcans.

 

La ville de Laughlin

 

Nous avons passé une nuit à Laughlin, qui est une (très) petite Las Vegas.

casino à Laughlin dans l'ouest américain
Un casino en attendant ceux de Las Vegas.
Pancarte d'un casino à Laughlin
Un panneau lumineux d’un casino, assez banal.

C’est un petit avant goût de ce qui va suivre dans le prochain article. Mais en attendant, visitons la Monument Valley. C’est plus intéressant !

 

Visiter la Monument Valley

Monument Valley aux Etats-Unis
La fameuse Monument Valley !

Située dans la réserve des Navajos, cette vallée est très célèbre pour ses nombreuses buttes-témoins. Vous savez, ces rochers aux formes caractéristiques. Vous en avez forcément déjà vu, ils apparaissent dans Lucky Luke dans le générique de fin et dans de nombreux westerns. Mais alors qu’est-ce que des buttes-témoins ? Elles n’observent pas vos déambulations dans la vallée, ne vous inquiétez pas. Elles témoignent de la présence d’un massif rocheux qui a été érodé avec le temps. Les roches s’érodent plus ou moins facilement. C’est ce qui fait que ces buttes-témoins sont encore visibles : elles ont mieux résisté à l’érosion que les autres parties qui ont aujourd’hui disparu. On peut ainsi obtenir une meilleure estimation de l’étendue de ce massif rocheux.

falaise Monument Valley aux Etats-Unis
Regardez cette image et la précédente pour voir les différentes couches de roches !

C’est bien beau tout ça, mais comment on sait qu’elles proviennent du même massif rocheux ?

Et bien, en analysant la composition des roches ! Et on peut faire mieux que ça : on peut dater les différentes couches présentes. Ces couches, vous pouvez en deviner certaines assez rapidement sur la photo. Si on obtient comme résultat qu’on a des couches similaires datant de la même période, c’est bien que ces butes témoins faisaient partie du même massif rocheux. D’ailleurs, on peut voir qu’il y a au moins deux couches de roches : la base avec une pente assez régulière que l’on pourrait escalader, et une couche avec des parois plus abruptes. « Au moins », car ces couches sont sûrement constituées de plusieurs sous-couches. Mais il n’y a pas que ces deux critères qui nous permettent de différencier les différentes couches (ce serait un peu simple, non ?).

Et oui, on fait de la géomorphologie sur ce blog maintenant !

Paroi d'une butte témoin dans la Monument Valley
Ça vous dit un peu d’escalade ?

monument valley dans l'ouest américain

momnument valley ouest des états-unis

autre vue de la monument valley dans l'ouest américain
La Monument Valley, c’est aussi ça.

Le petit mot de la fin

Nous n’avons étonnamment pas pris beaucoup de photos de Los Angeles… Malgré cela, cette première étape se termine en apothéose avec la visite de la Monument Valley. Déambuler dans ce site unique est une très belle expérience. Et je vous rassure, à l’époque, je ne pensais pas à la géomorphologie durant la visite. Mais en écrivant cet article, mes souvenirs de prépa sont remontés dans mon esprit. Je n’ai pas pu résister !

Vous êtes encore là ? Alors dîtes-moi ce que vous avez pensé de cette première étape !

 

Si vous voulez être au courant de toutes les nouveautés qui sont publiées sur le blog, la Newsletter est là pour ça ! Promis pas de spam et vous pouvez vous désinscrire à tout moment !

Newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.